Gaz Russe : Quelle Dépendance de la France ? Peut-on s'en Passer ?

top 3 offres gaztop 3 offres gaz

TOP 3 DES OFFRES GAZ DU MOMENT - LA SELECTION DE TARIFGAZ

  1. totalenergies
    TotalEnergies - Essentielle (-55€/an)
  2. vattenfall
    Vattenfall - Gaz Éco Plus (-36€/an)
  3. engie
    Engie - Gaz Tranquillité 1 an (+0€/an)
Ou je compare par téléphone : 09 75 18 42 80

*Économies par rapport au tarif réglementé d'Engie pour 15 000 kWh/an, Paris, en juin 2022.
Référencement gratuit, sélection de fournisseurs partenaires.

La France importe la totalité de son gaz naturel auprès d'autres pays comme la Norvège et la Russie. Mais, depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie, de nombreux pays comme la France ont décidé de stopper les importations afin de faire pression sur Moscou. Mais quelle est la dépendance de la France au gaz russe ? Comment s'en passer ? Qui continue d'acheter du gaz russe ? Toutes les réponses dans cet article.


Comment se répartissent les exportations de gaz de la Russie ?

La Russie fait partie des premiers producteurs de gaz naturel dans le monde, le 2ème après les Etats-Unis. En Europe, la Russie est le premier exportateur de gaz et fournit, par exemple, la majeure partie du gaz consommé en Finlande ou en Bulgarie.

En Europe, beaucoup de pays sont très dépendants des importations de gaz russe, en particulier des pays comme la Lettonie, la République Tchèque, l'Estonie ou encore la Bulgarie. De grandes puissances économiques telles que l'Allemagne et l'Italie importent la moitié de leur gaz depuis la Russie. Au total, 45% du gaz importé en Europe était originaire de Russie en 2021 (source : Commission Européenne).

Est-ce-que la France dépend beaucoup du gaz russe ? Le gaz russe ne représente que 20% environ des importations de gaz en France. Le principal importateur de gaz en France est la Norvège.

Pour alimenter les pays européens, la Russie emprunte différents gazoducs, dont la plupart traversent des pays voisins (Ukraine, Pologne, Biélorussie, etc.). Or, Poutine ne voyait pas d'un bon oeil cette dépendance aux ex-républiques soviétiques qu'il souhaitait "récupérer". C'est pourquoi le projet du nouveau gazoduc Nord Stream 2, empruntant la mer baltique et reliant la Russie à l'Allemagne, représentait une belle oppportunité pour Moscou.

Toutefois, bien que la construction de Nord Stream 2 soit achevée depuis l'automne 2021, sa mise en service a été suspendue suite à la guerre menée par la Russie en Ukraine. Cette dernière est donc contrainte de continuer à faire transiter son gaz via la Pologne et l'Ukraine, mais a réduit drastiquement les volumes pour faire pression.

principaux gazoducs entre la russie et l'europe
Principaux gazoducs en Europe. Source : LeParisien.fr

PROTEGEZ-VOUS DES MAINTENANT DE LA HAUSSE DES PRIX Choisissez un fournisseur de gaz moins cher avec Selectra en appelant le
☎️ 09 75 18 42 80

Quel est l'impact de la guerre sur les importations de gaz russe ?

Chronologie des faits avant et depuis la guerre

Afin de mieux comprendre l'origine de l'invasion de l'Ukraine par la Russie et la situation actuelle, voici un historique des principaux faits (surtout liés à l'énergie) depuis l'automne 2021 :

  1. Eté 2021 : pénurie de gaz en Europe post-COVID qui pousse les prix des énergies vers le haut ;
  2. 10 septembre 2021 : achèvement des travaux de Nord Stream 2, le futur gazoduc servant à relier l'Allemagne et la Russie via la mer Baltique ;
  3. 4 octobre 2021 : Gazprom (principal fournisseur russe) commence à remplir le gazoduc, mais aucune livraison ne peut être faite sans l'obtention de la certification par le régulateur allemand (qui prend plusieurs mois d'études) et l'approbation de la Commission européenne ;
  4. 26 octobre 2021 : les Etats-Unis annoncent que la mise en route de Nord Stream 2 ne pourra se faire avant mars 2022 et demandent à la Russie d'augmenter les exportations via les pipelines existantes pour sauver la crise en Europe ;
  5. 7 décembre 2021 : les USA déclarent que Nord Stream 2 pourrait être un levier pour dissuader Poutine d'envahir l'Ukraine après ses menaces militaires ;
  6. 21 février 2022 : la Russie reconnaît officiellement l'indépendance de deux territoires séparatistes en Ukraine et est accusée de violation du droit international. Au même moment, Poutine envoie des troupes militaires dans l'Est de l'Ukraine. Le projet Nord Stream 2 est totalement suspendu par l'Allemagne ;
  7. 24 février 2022 : la Russie lance une offensive en Ukraine. Les Vingt-Sept de l'Union européenne prennent des sanctions financières immédiates pour affaiblir la Russie ;
  8. 27 février 2022 : la réponse de Poutine ne se fait pas attendre puisqu'il lance une menace nucléaire, alors que l'UE finance l'envoi d'armes à l'Ukraine ;
  9. 1er avril 2022 : Vladimir Poutine impose aux états "inamicaux" (contre la guerre en Ukraine) de payer le gaz russe en roubles plutôt qu'en euros ou en dollars. Beaucoup de pays européens refusent, la Russie réduit donc ses livraisons ;
  10. 8 mars 2022 : les USA et le Royaume-Uni imposent un embargo sur les importations de pétrole et de gaz russes. L'UE, encore trop dépendante au gaz russe, ne suit pas cette décision ;
  11. 7 avril 2022 : face aux nouveaux crimes commis par la Russie (notamment vis à vis de civils), l'UE prend de nouvelles sanctions et impose à son tour un embargo sur le charbon russe. Malgré un vote majoritaire du Parlement européen pour une mesure similaire sur le gaz et le pétrole, aucune décision n'est prise ;
  12. 4 mai 2022 : l'UE se concerte pour réduire progressivement les importations de produits pétroliers et de pétrole depuis la Russie ;
  13. 30 mai 2022 : les Etats membres de l'UE se mettent d'accord pour interdire d'ici six mois les importations de pétrole russe par la voie maritime.

Situation actuelle vis à vis du gaz russe

A l'heure où nous rédigeons cet article (juillet 2022), les inquiétudes sont certaines vis à vis d'un arrêt de l'approvisionnement en gaz russe d'ici la fin de l'année. En effet, la Russie a déjà réduit ses livraisons vers les pays Européens et il est envisageable qu'elle coupe définitivement les vannes (ce qui est déjà le cas en Bulgarie et en Pologne) pour faire plier l'Europe.

Par ailleurs, le gazoduc Nord Stream 1 subit actuellement des travaux de maintenance, ce qui réduit encore davantage les livraisons de la part de Gazprom. L'offre se faisant rare, les conséquences sur le prix des énergies est immédiat. Le prix du gaz et de l'électricité continuent d'augmenter et les états européens appellent à la sobriété énergétique.

L'Europe peut-elle se passer du gaz russe ?

Pour sanctionner Poutine et accroître l'indépendance économique de l'UE, la Commission Européenne a proposé un plan baptisé REPowerEU avec pour objectif de s'affranchir totalement du gaz russe d'ici à 2027 (et de réduire de 2/3 la dépendance d'ici la fin de l'année 2022).

L’invasion de l’Ukraine par la Russie menace la sécurité d’approvisionnement en gaz et fait grimper les prix de l’énergie à des niveaux sans précédent. De plus, l’UE ne peut plus continuer à être dépendante d’un fournisseur qui bafoue ouvertement nos valeurs et la paix en Europe. Les Européens le demandent : 85% d’entre eux estiment que l’UE devrait réduire dès que possible sa dépendance à l’égard du gaz et du pétrole russes pour soutenir l’Ukraine.

Commission européenne, 24 mai 2022.

Parmi les mesures proposées par la Commission européenne, en voici quelques unes :

  1. Utiliser le GNL (Gaz Naturel Liquéfié) (coûteux en logistique) comme alternative au gaz ;
  2. Augmenter les importations de gaz depuis d'autres pays que la Russie ;
  3. La réduction de la consommation de gaz à travers différentes mesures pour promouvoir les économies d'énergie ;
  4. Le développement des énergies renouvelables : biométhane, hydrogène, obligation de panneaux solaires pour certains bâtiments, etc.

Comment me protéger face à cette crise ?

Plusieurs acteurs et instances tentent de limiter l'impact d'une future coupure de gaz russe. Par exemple, TotalEnergies, Engie et EDF ont récemment signé une tribune commune dans le Journal du Dimanche pour appeler les Français à limiter leur consommation d'énergie. Pas uniquement de gaz mais aussi d'électricité puisque cette dernière est en partie produite grâce au gaz naturel. Par ailleurs, au niveau européen sont envisagées des opérations d'achats groupés de gaz pour faire baisser les prix.

Au niveau individuel, voici quelques solutions qui aideront à se protéger d'une augmentation des factures d'énergie d'ici à l'hiver 2022.

Limiter sa consommation d'énergie

C'est la solution la plus efficace mais pas la plus facile à mettre en place, en particulier en cette période de canicule. L'utilisation de climatiseurs est en effet très ernégivore, mieux vaut privilégier un ventilateur par exemple.

Pendant l'été ou l'automne, préférez l'utilisation de bouteilles de gaz si c'est possible, afin d'alimenter les barbecues et planchas, les parasols chauffants ou encore la gazinière. Malgré une hausse des prix sur les bonbonnes, elles restent plus économiques que le gaz naturel pour une utilisation ponctuelle.

-6€ sur votre commande Gazissimo avec le code SELGA6 Faites-vous livrer vos bouteilles de gaz à domicile ou sur votre lieu de vacances :
🚚 Commander ma bouteille

Des gestes individuels participent aussi à la baisse de la consommation. Par exemple, baisser la température de son thermostat d’un degré permet d’économiser 10 milliards de mètres cubes d’importations gazières russes.

Commission européenne, 24 mai 2022.

Initier des travaux de rénovation énergétique

De nombreuses aides existent pour financer un changement de chaudière, des travaux d'isolation ou encore l'installation d'un système solaire. On peut citer le Coup de pouce Chauffage attribué par les fournisseurs d'énergie, le dispositif Ma Prime Renov', ou encore les aides de l'ANAH.

Tous ces travaux permettent de réduire considérablement sa consommation d'énergie, et même de devenir autonome avec les panneaux solaires.

Obtenez un devis gratuit avec les partenaires de Selectra et estimez le montant de vos aides

Choisir un fournisseur de gaz moins cher

Trouver un fournisseur de gaz moins cher est également une solution économique à effet immédiat. Attention toutefois à choisir un fournisseur fiable, c'est à dire qui n'augmentera pas ses prix dans quelques mois. Vous pouvez consulter notre classement des meilleurs fournisseurs de gaz du mois pour être certain.e de faire le bon choix, en fonction de vos critères.

Vous pouvez aussi choisir un fournisseur de gaz vert qui s'approvisionne exclusivement auprès de petits producteurs français. Le biogaz est produit à partir de fermentations organiques, son approvisionnement n'est donc pas impacté par les importations de gaz russe. Si tous les Français souscrivent ce type de contrat, la demande en gaz naturel baissera et cela réduira notre dépendance à la Russie. En France, vous pouvez vous tourner vers ilek.

⭐ Notre sélection d'offres de gaz avantageuses en août 2022
Référencement gratuit
Fournisseur / Offre gaz Souscription Caractéristiques de l'offre
engie
Engie Gaz Tranquillité 1 an
☎️ 09 74 59 46 34

Selectra partenaire Engie
Tarifs indexés sur le TRV (et donc gelés en 2022)
Pas de surcoût par rapport au tarif réglementé
Fournisseur historique, fiabilité
ekwateur
EkWateur 100% biométhane Fixe
☎️ 09 87 67 16 74
Prix du kWh HT bloqué pendant 1 an
100% de biométhane français
eni
Eni Indexée Eco Gaz
☎️ 09 74 59 40 31
Prix du kWh HT indexé sur le TRV (gelé)
Assistance dépannage en option
totalenergies
TotalEnergies Essentielle Gaz
☎️ 09 74 59 38 78
Réduction de 3€ pour chaque 1000 kWh consommés
Service client par téléphone et internet

Sélection de fournisseurs partenaires, classés par ordre alphabétique.

⭐ Notre sélection d'offres de gaz avantageuses en août 2022
Référencement gratuit
Fournisseur / Offre gaz Souscription Caractéristiques de l'offre
engie
Engie Gaz Tranquillité 1 an
Souscrire en ligne Tarifs indexés sur le TRV (et donc gelés en 2022)
Pas de surcoût par rapport au tarif réglementé
Fournisseur historique, fiabilité
ekwateur
EkWateur 100% biométhane Fixe
Souscrire en ligne Prix du kWh HT bloqué pendant 1 an
100% de biométhane français
eni
Eni Indexée Eco Gaz
Souscrire en ligne Prix du kWh HT indexé sur le TRV (gelé)
Assistance dépannage en option
totalenergies
TotalEnergies Essentielle Gaz
Souscrire en ligne Réduction de 3€ pour chaque 1000 kWh consommés
Service client par téléphone et internet
Dernière mise à jour le