Lexique du Gaz : Dictionnaire des Mots Courants avec Définitions

top 3 offres gaztop 3 offres gaz

TOP 3 DES OFFRES GAZ DU MOMENT - LA SELECTION DE TARIFGAZ

  1. totalenergies
    TotalEnergies - Essentielle (-55€/an)
  2. vattenfall
    Vattenfall - Gaz Éco Plus (-36€/an)
  3. engie
    Engie - Gaz Tranquillité 1 an (+0€/an)
Ou je compare par téléphone : 09 75 18 42 80

*Économies par rapport au tarif réglementé d'Engie pour 15 000 kWh/an, Paris, en juin 2022.
Référencement gratuit, sélection de fournisseurs partenaires.

lexique gaz naturel

Le marché du gaz (naturel ou GPL) est parfois complexe à comprendre pour le grand public. C'est pourquoi Tarifgaz a établi ce lexique comprenant les définitions des principaux mots de vocabulaire à connaître. Vous pouvez soit le parcourir librement, notamment en cliquant sur la lettre choisie, soit utiliser le raccourci CTRL + F pour trouver un mot dans la liste. Vous pouvez aussi proposer des définitions dans l'espace commentaires.


A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

A

Abonnement

On appelle abonnement la partie fixe d'une facture de gaz naturel. Son montant varie en fonction de l'offre mais également selon l'usage du gaz et la zone géographique dans laquelle se trouve le logement. Il est payé mensuellement, en plus des consommations. Par exemple, au tarif réglementé, l'abonnement pour un usage Cuisson est équivalent à 102.12€ TTC par an (toutes zones confondues).

Augmentation

On parle souvent d'augmentation du prix du gaz en France, cela concerne en réalité le tarif réglementé qui évolue chaque mois. Il peut donc augmenter ou baisser selon les mois. La CRE publie chaque fois le nouveau barème appliqué avec l'évolution moyenne par rapport au mois précédent (par exemple, augmentation de 5% TTC, ou baisse de 3% TTC).

B

Base, B0, B1, B2i...

Les tarifs Base, B0, B1 ou encore B2i font référence aux classes de consommation du gaz naturel. Chacune d'elle est associée à une tranche de consommation, par exemple de 0 à 1 000 kWh par an pour le tarif Base. Pour savoir à quelle classe on appartient, il suffit de connaître l'usage du gaz naturel dans le logement : cuisson seule correspond au tarif Base, cuisson + eau chaude au tarif B0, chauffage (et éventuellement cuisson et eau chaude) au tarif B1, etc.

La plupart des fournisseurs de gaz naturel s'appuient sur les mêmes classes de consommation, mais certains comme EDF ont décidé d'en choisir des différentes.

Biobutane

Le biobutane est un biogaz, c'est à dire un gaz produit de façon renouvelable grâce à la biomasse. Ce gaz vert a une molécule identique au butane classique, la seule différence se situe dans son cycle de production qui est bien plus respectueux de l'environnement.

On retrouve du biobutane dans certaines bouteilles de gaz, notamment chez Butagaz.

Biogaz

On appelle biogaz un gaz produit à partir de la fermentation de matières organiques ou végétales. C'est ce qu'on appelle la méthanisation. Dans la famille des biogaz on retrouve par exemple le biométhane, le biobutane ou encore le biopropane. Tous ces gaz sont produits de façon renouvelable et émettent donc moins de gaz à effet de serre durant cette phase, contrairement aux gaz d'origine fossile.

Biométhane

Le biométhane est très semblable au gaz naturel, à la différence que c'est un biogaz issu du procédé de méthanisation. C'est donc un gaz produit de façon renouvelable (émet moins de CO²). Il existe une poignées d'offres de biométhane en France, notamment chez ekWateur et ilek. Attention, en souscrivant ce type de contrat, cela ne signifie pas que le client va être alimenté uniquement en biométhane.

En effet, le réseau de gaz est le même pour tout le monde (au niveau national, il est géré par GRDF), il est donc impossible de différencier les molécules de gaz naturel et de biogaz. Le principe d'une offre verte est d'injecter une quantité équivalente à la consommation du foyer sous forme de biométhane dans le réseau national. Pour ce faire, le fournisseur a deux possibilités : soit il achète les garanties d'origine (prouvant qu'une quantité de biogaz a été injecté dans le réseau) d'une part, et le gaz d'une autre part (renouvelable ou non) ; soit il achète les deux simultanément au même producteur (biogaz premium).

Intéressé.e par les offres vertes ? Pour comparer les offres disponibles sur le marché, vous pouvez appeler Selectra au ☎️ 09 75 18 42 80 (service gratuit)

Biopropane

Comme le biobutane, le biopropane est un bioGPL issu du processus de méthanisation et donc plus respectueux de l'environnement. Une molécule de biopropane et une molécule de propane sont identiques. Leur utilisation est semblable, seul le procédé de fabrication est différent.

En France, le biopropane est commercialisé en citerne et en bouteille. Le premier fournisseur à avoir vendu du biopropane est Primagaz. Une offre citerne avec option biopropane fonctionne de la même façon qu'une offre de biométhane, c'est à dire que le propanier s'engage à injecter une certaine quantité de biopropane dans son réseau de distribution. Une fois injecté, il est mélangé au propane classique et il est donc impossible de les distinguer, même au moment de remplir la cuve du client. Plus il y aura de clients à choisir une offre de biopropane, et plus la part de bioGPL dans le réseau augmentera.

Butane

Le butane appartient à la famille des GPL (Gaz de Pétrole Liquéfié). Puisqu'il est composé de carbone et d'hydrogène, le butane est un hydrocarbure. Lorsqu'il est soumis à une faible pression, il passe de l'état gazeux à l'état liquide, c'est à partir de ce moment-là qu'on parle de GPL et que le butane peut être utilisé pour des usages domestiques ou professionnels.

Chez les particuliers, le butane est commercialisé en bonbonnes de gaz afin d'alimenter différents appareils : gazinière, barbecue et plancha, chauffage d'appoint, etc. Une bouteille de butane peut être utilisée en intérieur (cf. différences entre butane et propane) ou en extérieur et est vendue dans des stations-service ou commerces de proximité.

C

Classe de consommation

Les classes de consommation pour le gaz naturel font référence aux tarifs Base, B1, B0, B2i, etc. Elles sont définies en fonction de l'usage du gaz dans le foyer raccordé et permettent de connaître le prix appliqué pour une offre de gaz naturel donnée.

Coefficient de conversion

Le gaz naturel est mesuré en m3 sur un compteur puis converti en kWh pour la facturation des consommations. Cette conversion est calculée grâce à un coefficient de conversion qui varie selon le lieu de livraison (à cause de la pression et de l'altitude) ainsi que l'origine et le type de gaz. En France, il y a deux principaux types de gaz : le gaz naturel B pour le nord, et le gaz H pour le reste de l'hexagone.

Ces deux gaz ont des propriétés différentes, notamment au niveau du pouvoir calorifique (puissance de chauffage). Le coefficient de conversion est donc propre à chaque client et chaque foyer et indiqué sur les factures de gaz naturel.

Combustible

On appelle gaz combustible un gaz qui produit de l'énergie par la combustion. Celle-ci n'est possible qu'en présence d'air oxygéné (on parle ici du "comburant").

CRE (Commission de Régulation de l'Energie)

La CRE est une autorité administrative indépendante, créée en mars 2000 pour superviser le marché de l'énergie. Ses objectifs sont multiples : garantir l'indépendance des gestionnaires de réseaux, établir des règles pour assurer la libre circulation de l'énergie entre les Etats membres de l'UE, veiller à ce que les Français obtiennent le meilleur service et paient le prix juste, et, enfin, assurer la concurrence entre les fournisseurs au profit des consommateurs.

F

Fossile

Le gaz naturel est une énergie d'origine fossile, comme le sont le pétrole et le charbon. Par opposition à l'énergie renouvelable, une énergie fossile a des ressources limitées. En effet, l'énergie fossile est produite grâce à la fossilisation de matières organiques mortes depuis plusieurs millions d'années.

Le gaz fossile est nocif pour l'environnement tout au long de son cycle de vie : au moment de l'extraction, de son transport (le gaz occupe un volume très important), de sa combustion, etc.

Fournisseur

Sur le marché du gaz naturel, un fournisseur est celui qui vend des contrats de fourniture aux clients particuliers, professionnels, entreprises ou encore les collectivités. Un fournisseur de gaz peut également être producteur, ou bien s'approvisioner sur les marchés, ou auprès d'autres producteurs. En revanche, ce n'est pas lui qui gère la distribution du gaz jusqu'aux logements ou locaux, c'est le rôle du gestionnaire du réseau (GRDF au niveau national).

G

Garantie d'origine

Les garanties d'origine sont encadrées par le Code de l'Energie et certifient qu'une certaine quantité de biogaz a été injectée dans le réseau de gaz naturel.

Une garantie d'origine est un document électronique servant uniquement à prouver à un consommateur final raccordé à un réseau de gaz naturel qu'une part ou une quantité déterminée de l'énergie fournie a été produite à partir de sources renouvelables.
Par dérogation, une garantie d'origine ne correspondant pas à du biogaz produit dans le cadre d'un contrat conclu en application des articles L. 446-4, L. 446-5 ou L. 446-24 peut être utilisée avec du gaz naturel qui n'est pas acheminé dans un réseau de gaz naturel pour prouver qu'une quantité équivalente de biogaz a été injectée dans les réseaux de gaz naturel.

Code de l'Energie Article D446-17

Gaz à effet de serre

Produit de façon naturelle (vapeur d'eau) ou anthropique (résultat d'activités humaines), le gaz à effet de serre porte cette appellation à cause du phénomène qu'il provoque. En effet, ce gaz absorbe une partie des rayons du soleil et les emprisonne, ce qui est à l'origine de l'effet de serre, et en partie du réchauffement climatique. Il existe plusieurs gaz à effet de serre (GES), les plus connus étant le dioxyde carbone (CO²) et le méthane (CH4).

Gaz de France (GDF)

Gaz de France est l'ancien nom d'Engie, le fournisseur historique de gaz naturel en France. Jusqu'en 2007 (date de l'ouverture du marché à la concurrence), Gaz de France avait le monopole de la fourniture de gaz naturel en France, à l'image d'EDF pour l'électricité.

Gaz de ville

L'appellation "gaz de ville" tient son origine de la façon dont était utilisé le gaz au XIXème siècle. A l'époque, le gaz était produit dans des usines à proximité des villes et a alimenté pendant longtemps l'éclairage public. Fabriqué à partir de la pyrolyse de la houille (charbon), il a également été appelé "gaz de houille". Le gaz de ville, ou "gaz d'éclairage", a progressivement disparu des villes au profit de l'électricité, mais on continue d'utiliser cette expression pour désigner le gaz naturel utilisé pour les besoins domestiques (car le gaz de ville l'était aussi à moindre mesure).

Gaz en citerne

Le gaz en citerne est une énergie de chauffage qui se rapproche du fioul domestique puisque c'est une énergie de stockage et non de réseau (comme l'est le gaz naturel). Cela signifie que le gaz est stocké dans une cuve installée chez le client, que le fournisseur vient remplir chaque fois que c'est nécessaire.

Le gaz en citerne est en réalité du gaz propane. Il peut servir à alimenter le chauffage central, la cuisson et l'eau chaude, avec un confort thermique égal à celui du gaz de ville. Toutefois, la particularité de cette énergie est qu'elle est associée à un contrat de fourniture avec un engagement de 1 à 5 ans. Cela signifie que le client doit s'engager sur une période définie avec son fournisseur de gaz en citerne qui lui met à disposition la cuve (en location ou consignation le plus souvent). Cet engagement permet au propanier d'amortir ses coûts logistiques. Le prix du gaz en citerne n'est pas du tout réglementé et peut donc varier énormément d'un client à l'autre, c'est pourquoi il est essentiel de négocier.

A la recherche d'une offre de gaz en citerne ? Pour obtenir un devis gratuit chez le fournisseur le plus adapté à votre situation, vous pouvez appeler Selectra au ☎️ 09 74 59 33 30
Devis en ligne

Gaz naturel

Le gaz naturel (parfois appelé "gaz de ville" à tort) désigne le gaz d'origine fossile composé en majeure partie de méthane. Le terme "naturel" vient du fait que ce gaz soit naturellement présent dans les roches poreuses, mais n'est pas associé à un caractère renouvelable (vert). Le gaz naturel a un fort pouvoir calorifique, ce qui le rend particulièrement intéressant, en comparaison avec l'électricité par exemple.

En France, la quasi totalité du gaz naturel est importée (à 98% selon la CRE). Les principaux producteurs de gaz naturel dans le monde sont les Etats-Unis et la Russie, mais en France, c'est à la Norvège que l'on doit la majorité des importations.

Gazpar

Gazpar est le nom du compteur de gaz intelligent déployé par GRDF dans les foyers français depuis 2016. A l'image de Linky pour l'électricité, Gazpar est capable de transmettre les index de consommation à distance à GRDF, évitant ainsi des déplacements de techniciens pour les relèves de compteur ou les mises en service du gaz (sous certaines conditions).

Le compteur Gazpar permet, entre autres, de pouvoir être facturé.e selon sa consommation réelle et non en fonction d'une estimation. Cela réduit par conséquent les erreurs d'estimation et les problèmes liés aux factures de régularisation. Pour savoir quand le compteur sera installé chez soi, il suffit de se rendre sur le site de GRDF.

Gestionnaire de réseau

Le gestionnaire de réseau (GRD) assure différente missions pour le compte des collectivités locales : entretien, développement et suivi de fonctionnement du réseau de distribution du gaz naturel. On parle de mission de service public. Cette activité est encadrée par la CRE (Commission de Régulation de l'Energie) en France, et non concernée par l'ouverture à la concurrence.

Au niveau national, c'est GRDF qui assure la gestion du réseau de gaz naturel. C'est une filiale à 100% d'Engie (ex GDF), née de la dissociation des activités de fourniture et de distribution du gaz au moment de l'ouverture du marché en 2007. Pour autant, GRDF garantit un service impartial pour tous les fournisseurs et consommateurs.

GRDF n'est pas le seul GRD en France, il en existe 22 autres implantés dans de plus petites zones. On les appelle aussi les ELD (Entreprises Locales de Distribution). Les principaux sont Régaz-Bordeaux et R-GDS.

Concrètement, le GRD est chargé d'acheminer le gaz jusqu'aux consommateurs finaux, depuis les réseaux de transport. C'est lui qui se charge de raccorder un logement au réseau public, d'installer / de mettre en service / de couper le compteur de gaz, d'intervenir en cas de fuite ou de problème sur le compteur, etc. A noter que les compteurs de gaz sont la propriété des GRD, alors que les compteurs d'électricité appartiennent aux collectivités.

G.N.C. (Gaz Naturel Comprimé)

Le Gaz Naturel Comprimé est l'un des deux GNV servant de carburant pour les véhicules à moteur (avec le GNL). Pour être utilisé, il est stocké sous pression dans l'un des réservoirs. Lorsqu'il contient du biométhane (initialement il contient principalement du méthane), on parle de bioGNC.

G.N.L. (Gaz Naturel Liquéfié)

Soumis à une très froide température (-160°C), le gaz naturel passe à l'état liquide et devient ainsi du GNL (Gaz Naturel Liquéfié). Ses propriétés restent les mêmes, mais son volume est environ 600 fois moins important (Source : Gaz Tarif Réglementé), ce qui facilite son transport. Le GNL peut-être utilisé pour alimenter certains véhicules mais il est le plus souvent regazéifié pour être inséré dans le réseau de distribution de gaz naturel, ou être utilisé comme GNV (Gaz Naturel Véhicule).

G.N.V. (Gaz Naturel pour Véhicules)

Le GNV est utilisé comme carburant pour les véhicules. Il comprend le GNL et le GNC (plus courant). Malgré qu'il soit plus écologique que d'autres carburants, le GNV est encore très peu utilisé. En France, on compte environ 200 stations GNV seulement (Source : Association Française du Gaz Naturel Véhicules).

G.P.L. (Gaz de Pétrole Liquéfié)

Les GPL, comme le butane et le propane, étaient à l'origine issus du raffinage du pétrole, ce qui leur a valu ce nom. Aujourd'hui, ils sont extraits à 70% des champs gaziers (Source : France Gaz Liquides) et à seulement 30% du raffinage. Il existe plus de 1 000 utilisations possibles des GPL à travers de nombreux secteurs : agriculture, industrie, automobile, loisirs, chauffage, etc.

L'avantage des GPL est leur pouvoir calorifique très élevé. C'est pourquoi malgré leur faible part dans le mix énergétique français (1,2%), la puissance totale des installations est équivalente à 62 GW, soit l'équivalent de près de 60 réacteurs nucléaires (source : France Gaz Liquides).

En France, le butane et le propane sont principalement commercialisés en bouteille, en citerne et sous forme de carburant GPLc.

K

kg de propane

Le gaz propane en citerne est mesuré en kg, et même en tonnes. En effet, le fournisseur facture la quantité de gaz livrée dans la citerne la plupart du temps. C'est aussi pour cela qu'on compare généralement le prix de la tonne de gaz chez les différents propaniers pour évaluer leur compétitivité.

kWh

Le kWh (ou kiloWatt heure) est une unité de mesure de l'énergie. 1 kWh correspond en fait à l'énergie consommée par un appareil d'une puissance de 1 kW (1 000 Watts) pendant 1 heure. C'est de cette façon qu'on mesure la consommation de gaz naturel sur une période donnée, afin de facturer le client.

M

m3 (mètre cube)

Le m3 est l'unité qui sert à mesurer un volume de gaz et qui apparaît sur un compteur. Mais, pour établir la facture et donc calculer la consommation de gaz, on procède à une conversion du volume en m3 à une consommation en kWh. Pour cela, on utilise le coefficient de conversion.

Marché de gros

Un fournisseur a plusieurs options pour s'approvisionner en gaz naturel. Il peut le produire, l'acheter directement à un producteur ou bien se fournir sur les marchés de gros. Ces derniers sont en quelque sorte des bourses de l'énergie où se retrouvent des vendeurs et des acheteurs. Les prix varient donc en fonction de l'offre et de la demande.

Les tarifs sur les marchés de gros sont ainsi très volatiles, les offres dont les prix sont indexés sur ces derniers peuvent donc s'avérer particulièrement risquées. Les fournisseurs qui ont fait ce choix indexent le plus souvent leurs prix sur l'indice PEG Nord de Powernext.

Médiateur National de l'Energie

Le Médiateur National de l'Energie est une autorité publique indépendante qui a pour mission d'aider le réglement des litiges entre un consommateur et un fournisseur d'énergie, ou gestionnaire de réseau, ou acheteur d'électricité (dans le cas d'autoconsommation). Il peut être saisi gratuitement par tout consommateur qui n'obtient pas de réponse à sa réclamation dans un délai de 2 mois.

Méthane

Le méthane est l'un des principaux gaz à effet de serre, il participe donc activement au réchauffement climatique. Il compose à 90% le gaz naturel et sa formule chimique est CH4. Le méthane est aussi naturellement présent dans notre atmosphère, majoritairement à cause du secteur agricole, qui serait responsable de 32% des des émissions de méthane d'origine humaine (selon le site de l'ONU).

P

PCE

Le PCE, pour Point de Comptage et Estimation, est utilisé pour localiser précisément le lieu de livraison du gaz. Il ne faut pas le confondre avec le numéro du compteur de gaz ou avec sa référence client. Ce numéro de 14 chiffres est associé à un logement ou local, et non à un client.

PCI

PCI signifie Pouvoir Calorifique Inférieur et désigne la quantité de chaleur produite par un phénomène de combustion. Il sert donc à mesurer la puissance de chauffe d'une énergie comme le gaz naturel ou le fioul, par exemple. Le PCI est indiqué en kWh ou en kJ.

PCS

Le PCS, ou Pouvoir Calorifique Supérieur, se distingue du PCI en prennant également en compte les vapeurs produites par la combustion. Cette mesure est apparue en même temps que les chaudières à condensation qui utilisent justement la vapeur d'eau pour produire de l'énergie. Pour passer du PCI au PCS, on multiplie le PCI par 1,11.

Prix bloqué

Une offre à prix bloqué signifie que le prix du gaz (soit du kWh, soit de l'abonnement mensuel) ne peut ni augmenter ni baisser pendant une certaine période, peu importe les évolutions du tarif réglementé du gaz. Seul le prix hors taxes (HT) est fixe. En effet, en cas de variation des taxes et contributions sur le gaz, celles-ci seront imputées automatiquement au client.

Prix du kWh

Le prix du kWh de gaz naturel sert à calculer le coût de ses consommations. On le multiplie par la quantité de kWh consommée sur la période. Le prix du kWh varie d'une offre à une autre et en fonction de plusieurs facteurs : la classe de consommation et la zone tarifaire. Il n'est pas rare que les fournisseurs choisissent de fixer un prix du kWh X% moins cher que celui du tarif réglementé en vigueur, afin de garantir des économies.

Prix indexé

Une offre à prix indexé consiste à corréler les évolutions de tarifs avec celles du tarif réglementé ou d'un marché de gros. Concrètement, si le prix est indexé au tarif réglementé, il évoluera dans les mêmes proportions chaque mois. Cela ne signifie pas en revanche qu'il est au même niveau de prix, il peut par exemple être toujours X% moins cher.

Propane

Le gaz propane est un GPL, tout comme l'est le butane. Dérivé du pétrole, il est aujourd'hui majoritairement issu des champs gaziers. En comparaison avec le butane, le propane a une pression supérieure et ne peut donc pas être stocké à l'intérieur d'un local. Il est commercialisé en bouteille et en citerne en France et est habituellement utilisé pour le chauffage, les travaux de bricolage ou de jardinage, ou encore pour alimenter des appareils industriels.

T

Tarif réglementé du gaz

Le tarif réglementé du gaz est fixé par les pouvoirs publics, plus précisément après validation de la CRE (Commission de Régulation de l'Energie), et revu chaque mois. Il sert de référence sur le marché puisque un certain nombre de fournisseurs indexent leurs tarifs dessus (évolution proportionnelle), mais sera définitivement supprimé d'ici le 1er juillet 2023 pour les particuliers.

Il n'est déjà plus possible de souscrire au tarif réglementé du gaz mais les fournisseurs historiques ont encore un grand nombre d'abonnés à cette offre (Engie au niveau national et les ELD sur 5% du territoire). Ces derniers devront passer sur une offre de marché avant l'échéance prévue.

TICGN

La TICGN (pour Taxe Intérieure sur Consommation de Gaz Naturel) est une taxe prélevée pour le compte des Douanes. Elle est appliquée à tous les consommateurs de gaz naturel en France. Son montant est fixé à 0,00841 € par kWh depuis le 1er janvier 2022.

TICPE

La TICPE (Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Energétiques) est une taxe appliquée à tous les produits pétroliers et gaziers en France. Pour le propane en citerne par exemple, elle est fixée à 79,56 € TTC par tonne (hors DOM-TOM).

TVA

La TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) s'applique sur le gaz naturel à hauteur de 5,5% sur le montant de l'abonnement mensuel (ainsi que la CTA), et de 20% sur le montant des consommations (ainsi que la TICGN).

Pour le gaz propane en citerne, la TVA, d'un montant de 20%, est appliquée à la fois sur la TICPE et à la fois sur le montant final de la facture du client.

Z

Zone tarifaire

Le coût d'acheminement du gaz naturel varie en fonction de la zone où est situé le logement, puisque l'accès peut être plus ou moins difficile et que le centre de stockage de gaz peut se trouver plus ou moins loin. C'est pourquoi Gaz de France avait divisé l'hexagone en six zones ayant chacune un niveau tarifaire différent. La zone 1 est la moins chère, et la 6 la plus chère. Aujourd'hui, la plupart des fournisseurs utilisent les mêmes zones tarifaires gaz que celles définies par GRDF, mais d'autres préfèrent utiliser les leurs (EDF, Engie, Alterna, ekWateur, etc.).

Zone gaz

Le terme "zone gaz" est l'autre nom utilisé pour désigner les zones tarifaires du gaz naturel.

Dernière mise à jour le