Niveaux de tarifs du gaz : les classes de consommation (Base, B0, B1, B2i, B2S…)

Gaz propane

Déménagement ? Electricité moins chère avec Happ-e d'Engie

Contactez Selectra pour mettre le compteur d'électricité et/ou de gaz à votre nom

Annonce
gazinière et billets de banque

En résumé : les niveaux de tarifs du gaz

Niveau de tarif Consommation Usage du gaz Faire baisser sa facture
Base (< 1 000 kWh) Cuisson Offre Directe Electricité + Gaz de Direct Energie
 % de réduction sur le prix du kWh HT par rapport aux tarifs réglementés
09 87 67 54 76
Me faire rappeler
B0 (1 001 < x < 6 000 kWh) Cuisson et eau chaude
B1 (6 001 < x < 30 000 kWh) Chauffage individuel ainsi qu’éventuellement eau chaude et/ou cuisson
B2i (30 001 < x < 300 000 kWh) Petite chaufferie (petits immeubles de bureau, supermarchés, commerces de proximité, profession libérale)
B2S (150 001 < x < 5 000 000 kWh)
Conseil : ne préférer le tarif B2S au tarif B2i qu’en cas de consommation importante en été
Moyenne chaufferie (petits industriels, usines, clients tertiaires – ex : lycée) Antargaz : Offre Liberté
Déposer une demande de devis gratuit
Me faire rappeler
TEL (5 000 001 < x < 8 000 000 kWh) Grandes chaufferies, clients industriels
S2S (> 4 000 001 kWh)
Conseil : ne préférer le tarif S2S au tarif TEL que dans le cas où le client souhaite bénéficier d’un tarif plus complexe
Industriels raccordés au réseau de distribution
STS (> 4 000 001 kWh) Industriels raccordés au réseau de transport

Des offres moins chères que les tarifs réglementés pour tous les profils de consommation

les différents fournisseurs de gaz

Quel que soit la classe de consommation dont vous relevez, il existe des offres plus intéressantes que les tarifs réglementés. Comparer et changer de fournisseur permet donc de réaliser d’importantes économies.

Les offres à prix indexés sont, en l’espèce, les offres les plus intéressantes :

  • elles garantissent un prix du kWh HT moins cher que les tarifs réglementés (l’offre Directe Electricité + Gaz de Direct Energie garantit par exemple une réduction de  %) ;
  • elles évoluent au même rythme et dans les mêmes proportions que les tarifs réglementés, à la hausse, ou à la baisse ;
  • elles n’entraînent aucun changement de l’installation : le compteur reste le même ; le service technique restant géré par le distributeur GRDF.

Le prix de l’abonnement augmente avec la classe de consommation

En France, le prix de l’abonnement est progressif. Plus l’usage auquel est destiné le gaz naturel est consommateur de gaz, plus l’abonnement afférent est élevé. Ainsi, l’abonnement du gaz naturel dans le cadre de l’option Base est moins élevé que dans le cadre de l’option B0, l’abonnement dans le cadre de l’option B0 est moins élevé que dans le cadre de l’option B1, et ainsi de suite.

Le prix du kWh baisse avec le niveau de tarif

argent coulant d'un robinet de gaz

Au contraire, le prix du kWh est dégressif. Plus l’usage auquel est destiné le gaz naturel est consommateur de gaz, plus le prix du kWh afférent est faible. Ainsi, le prix du kWh du gaz naturel dans le cadre de l’option Base est plus élevé que dans le cadre de l’option B0, le prix du kWh de gaz dans le cadre de l’option B0 est plus élevé que dans le cadre de l’option B1, et ainsi de suite.

La structure des tarifs réglementés se complexifie pour les très grandes consommations de gaz

Au-delà de 300 MWh de consommation annuelle, les consommateurs relèvent des tarifs B2S, TEL, S2S ou STS. La structure de ces tarifs est plus compliquée que la structure des tarifs Base, B0, B1 et B2I. En effet, alors que la structure des tarifs à destination des particuliers comprend un abonnement et un prix du kWh, on retrouve pour les gros consommateurs professionnels un abonnement et plusieurs prix du kWh selon la période de l’année.