Vous êtes ici

Baisse de 3,3% des tarifs réglementés du gaz en mai

Payer son gaz moins cher ?09 73 72 25 00 (Selectra : lundi-vendredi 8H30-21H ; samedi 9H-18H)
Rappel gratuit


Après une période de forte hausse depuis juillet 2016, les tarifs réglementés d'Engie devraient poursuivre leur tendance baissière entamée au mois d'avril en diminuant de 3,3% au premier mai a annoncé la Commission de régulation de l'énergie (CRE) ce 20 avril. Une bonne nouvelle pour les 5,8 millions de foyers concernés approvisionnés par Engie au tarif réglementé.

Troisième baisse de l'année pour le prix du gaz

L'énergéticien Engie (anciennement GDF suez) a transmis à la CRE sa proposition de modification tarifaire pour le mois de mai. Les tarifs réglementés du gaz devraient ainsi baisser au premier mai de 3,3% en moyenne.

Plus précisément, cette baisse serait de 1,2% pour les foyers utilisant le gaz pour la cuisson (Tarif base), de 2,1% pour la cuisson et l'eau chaude (Tarif B0), et enfin de 3,4% pour les foyers se chauffant au gaz (Tarif B1).

Un répit pour cette dernière catégorie qui compte près de 3,5 millions de foyers, alors que les températures entament une chute au-dessous des normales de saison. Cette baisse intervient après un début d'année difficile pour les consommateurs qui avaient vu notamment au mois de janvier une hausse de 5% TTC incluant la TICGN (Taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel), ainsi qu'une augmentation de 2,6% HT en mars.

Des modifications tarifaires difficilement prévisibles

En vertu de l'article 4 de l'arrêté du 29 juin 2016 relatif aux tarifs réglementés de vente de gaz naturel fourni par Engie, celui-ci peut proposer chaque mois à la CRE une modification des barèmes de ses tarifs afin d'y répercuter les variations des coûts d'approvisionnement en gaz naturel. Ces coûts sont notamment indexés sur le marché de gros du gaz à hauteur de 77,6%. La baisse des tarifs pour le mois de mai correspond principalement à la forte baisse du marché de gros des pays-bas ainsi que du marché français PEG Nord.

Mais ces tarifs réglementés sont également indexés en partie sur le cours du pétrole. Or, ce dernier est en hausse depuis la décision des pays membres de l'Opep de diminuer leurs exportations afin de maintenir durablement le baril au-dessus de 50$. La tendance baissère de ces deux derniers mois pourraient donc se voir contrarier sur ce point. Mercredi dernier, le brent londonien côtait à plus de 55$.

Comment se prémunir contre la volatilité des prix du gaz ?

Seuls les foyers relevant des tarifs réglementés ou d'une offre indexée à ces tarifs sont concernés par cette incertitude. Pour avoir une plus grande prévisibilité sur le montant de sa facture, il est toujours possible de s'orienter vers des offres de gaz à prix fixes. Chaque consommateur peut en effet à tout moment quitter Engie sans frais pour de telles offres proposées par des fournisseurs alternatifs. Il est également possible de revenir dans les mêmes conditions aux tarifs réglementés.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 
 

Achat groupé télécom : les offres lauréatesDécouvrez les offres lauréates négociées par Familles de France et Selectra sur les offres box et mobile !