Vous êtes ici

Le tarif B1 du gaz

Devis pour un profil tarif B1 (chauffage)09 75 18 42 80  .
Rappel gratuit.


Un radiateur en fonte

Le tarif B1 correspond au tarif réglementé du gaz naturel pour les consommations annuelles comprises entre 6 000 et 30 000 kWh. Les logements chauffés au gaz naturel entrent ainsi dans cette classe de consommation.


Les prix du tarif B1 pour le chauffage au gaz naturel

Suivant la zone tarifaire du logement, le prix du kWh sera plus ou moins élevé. Plus le logement est éloigné du gazoduc (zone 6), plus le prix du kWh sera élevé. En revanche, le prix de l'abonnement reste le même quelle que soit la situation géographique du logement.

Grille tarifaire du tarif B1 pour le chauffage  
Zone tarifaire Prix de l’abonnement TTC Prix du kWh TTC (€/kWh)
1    
2    
3    
4    
5    
6    

Selon la taille, l’isolation, la disposition et la localisation du logement, le coût moyen annuel de la facture de gaz au tarif B1 varie entre 500 € et 1 500 €. Il faut compter environ 7,50€ par an et par mètre carré de prix des consommations pour un logement chauffé au gaz. A ce montant, il faut ajouter le prix de l’abonnement qui est de 19,50 € par mois en novembre 2015.

Faire des économies de gaz sur le chauffage

Conseils pour réduire la consommation de gaz liée au chauffage

Afin de réduire sa consommation de gaz liée au chauffage, une multitude de petits gestes sont simples et efficaces pour faire des économies :

  • Purger ses radiateurs au début de l’hiver est le premier des gestes à effectuer pour qui souhaite réduire sa consommation de gaz naturel. Un radiateur bien entretenu améliore la circulation de l’eau et permet de réduire la consommation ;
  • Régler la température d'une pièce à l'autre est important, certaines pièces ont en effet besoin d’être plus ou moins chauffées ;
  • Faire le réglage de la chaudière en l'adaptant aux heures de présence dans le logement permet de limiter la consommation.

Choisir un fournisseur de gaz moins cher

Lorsque le logement est chauffé au gaz, le consommateur a tout intérêt à choisir une offre chez un fournisseur alternatif. Que l’offre soit indexée sur les tarifs réglementés ou à prix fixes, les économies seront visibles à plus ou moins long terme.

Exemples d’offres adaptées à une utilisation du gaz naturel pour le chauffage  
Nom de l’offre Prix du KWh HT Notre avis Plus d’infos
- % de réduction par rapport aux tarifs réglementés du gaz et de l'électricité.
  • Garantie toujours moins chère que les tarifs réglementés.
  • L'une des offres les plus compétitives sur le marché de l'énergie.
09 87 67 54 76
Me faire rappeler
- % de réduction par rapport au tarif réglementé du gaz.
  • Garantie toujours moins chère que les tarifs réglementés.
  • Prix fixes pendant   ans.
09 87 67 54 33
Me faire rappeler
 % de réduction par rapport au tarif réglementé du gaz.
  • Garantie toujours moins chère que les tarifs réglementés.
  • L'une des offres les plus compétitives sur le marché du gaz.
09 75 18 77 00
Me faire rappeler
Logo Engie
Tarifs réglementés Engie
Fixé par les pouvoirs publics. Référence de marché. Hausses fréquentes ces dernières années. Offres Engie (GDF Suez)

Le montant de l'abonnement des offres alternatives de Direct Energie, eni et Lampiris ci-dessus est toujours identique à celui des tarifs réglementés du gaz, commercialisés par Engie.

Chauffage : faut-il choisir le gaz naturel, l’électricité, le fioul, le propane ou le bois ?

Réglage du thermostat d'un radiateur
  • Le gaz naturel reste l’énergie la moins chère pour le chauffage dès lors que le logement est raccordé au réseau de distribution. En effet, la différence entre le prix du kWh de gaz naturel et de gaz propane est flagrante : le kWh de gaz propane coûte près de deux fois plus cher qu’un kWh de gaz naturel.
  • Par rapport au chauffage électrique, le chauffage au gaz naturel est conseillé pour les moyennes et grandes surfaces. En effet, le prix du kWh de gaz naturel est bien plus bas (autour de 5 centimes d’euros, contre 14 centimes d’euros pour le kWh d’électricité à la fin de l'année 2015) et vient compenser des coûts d’installation initiaux plus élevés pour le gaz que pour l’électricité. Un chauffage au gaz demande en effet l’installation d’une chaudière et d’un réseau d’émetteurs de chaleur reliés par des canalisations.
  • Concernant les petites surfaces, le chauffage électrique est répandu car il évite ces coûts d’investissement initiaux.
  • Le chauffage au bois est une alternative séduisante sur le papier car le coût du combustible est encore plus bas que le gaz naturel. Toutefois, les chaudières au bois sont particulièrement volumineuses et ne peuvent trouver leur place que dans les très grandes maisons.

Chauffage au gaz : prix du raccordement

Le coût du raccordement au réseau de gaz naturel pour un logement chauffé au gaz s’élève à 426,95 € TTC au 1er juillet 2015 dans la configuration standard par GRDF. Bien que chaque intervention sur le réseau nécessite un devis préalable, la prestation de raccordement pour le tarif B1 est bien moins chère que pour les tarifs base ou B0. En effet, les consommations en tarifs B1 sont très rentables pour le gestionnaire du réseau car il est assuré de faire transiter des quantités importantes de gaz naturel et de toucher, en conséquence, une rémunération importante.

La rémunération du gestionnaire du réseau de distribution dépend du type de profil de consommation et des quantités de gaz acheminées par le réseau. Sur le réseau GrDF, il existe ainsi des tarifs d’acheminement différents selon que l’habitation :

  • présente une classe de consommation base et B0 : on parlera ici d’option tarifaire T1 ;
  • présente une classe de consommation B1 et B2i : on parlera alors d’option tarifaire T2.
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus