Vous êtes ici

La baisse des prix du gaz reprendra son travail le 1er mai 2015

Payer son gaz moins cher ?09 75 18 42 80  
Rappel gratuit


Au 1er mai 2015 les Français ne célébreront pas seulement la Fête du Travail, mais aussi la baisse des prix du gaz. Après une hausse de +0,58% au début du mois d’avril, il semblerait que la tendance baissière des ces derniers mois reprenne, ce que la Commission de régulation de l'énergie vient de confirmer. Une bonne nouvelle pour les 7,5 millions consommateurs concernés qui connaitront une baisse des tarifs réglementés de l’ordre de -1,16% en moyenne.

Mai 2015 : le retour de la tendance baissière du gaz

Billets euros chauffage gaz

Ces huit derniers mois ont été marqués par une baisse des prix du gaz, notamment un recul de -3,46% en mars 2015. Après une augmentation en avril dernier, il semblerait que la baisse se poursuive.

Plusieurs facteurs expliquent ce phénomène :

  • tout d’abord la baisse de l’indice mensuel du marché de gros (comme l’illustre celui des Pays-Bas, indicateur important dans le calcul de l’évolution des tarifs réglementés) ;
  • vient ensuite l’effondrement des prix du pétrole brut.

Ces deux effets conjugués expliquent la baisse à venir des tarifs réglementés de vente de gaz hors taxes de GDF Suez lors du prochain mouvement tarifaire au 1er mai 2015. Ils permettront à environ 7 millions de foyers enregistrés chez le fournisseur historique GDF Suez de voir leurs factures diminuer.

De combien vont baisser les factures de gaz le 1er mai ?

Dans une délibération du 16 avril 2015, la Commission de régulation de l'énergie a annoncé que les tarifs réglementés de GDF Suez baisseraient de 1,16% le 1er mai, par rapport à leur niveau d'avril. Le régulateur a en outre précisé l'ampleur de la hausse pour les différents profils de consommation :

  • 0,4% pour les particuliers consommant entre 0 et 1000 kWh de gaz par an (usages du gaz pour la cuisson uniquement) ;
  • 0,8% pour ceux consommant entre 1001 et 6000 kWh de gaz par an (usages du gaz pour le chauffage de l'eau chaude sanitaire) ;
  • 1,2% pour les ménages consommant plus de 6000 kWh de gaz par an (usages du gaz pour le chauffage de l'habitation).

Une raison supplémentaire pour faire jouer la concurrence entre fournisseurs

Sur plus de 10 millions de sites résidentiels abonnés au gaz, environ 67% restent encore client du fournisseur historique GDF Suez et des entreprises locales de distribution.

La baisse des tarifs du gaz est donc une raison supplémentaire pour les consommateurs de comparer les différentes offres de gaz afin de faire jouer la concurrence entre les fournisseurs et ainsi réaliser des économies.

Selon une estimation, une économie de 150 euros est réalisable pour une famille de 4 personnes chauffées au gaz en changeant simplement son contrat de fourniture d’énergie.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus