Vous êtes ici

Tarif du gaz en juillet 2013

Le gaz naturel jusqu'à 15% moins cherFaites jouer la concurrence entre les fournisseurs de gaz pour réduire votre facture.
09 75 18 42 80  
rappel gratuit


Payer son gaz moins cher ?09 75 18 42 80  
Rappel gratuit


Une hausse modérée de 0,5% des tarifs du gaz....

Une pause dans la baisse

Juillet 2013 est l’exception qui confirme la règle : le mouvement baissier marquant les tarifs réglementés du gaz de février à octobre 2013 est interrompu au mois de juillet avec une hausse de 0,5%. Pourtant, il ne s’agit pas d’une remise en cause de la baisse des coûts d’approvisionnement de GDF Suez qui avait expliqué les baisses des autres mois. Derrière le chiffre de 0,5%, ce sont des évolutions complexes et contrastées qu’il faut explorer afin de saisir toutes les subtilités de la fixation des prix du gaz sur le marché de détail.

La grille tarifaire des tarifs réglementés du gaz en juillet 2013 :

  Abonnement Prix du kWh
kWh/an Toutes zones Zone 1 Zone 2 Zone 3 Zone 4 Zone 5 Zone 6
0-1000 (cuisson) 58,25

 

0.1026

 

1000-6000 (chauffe-eau) 70,15

 

0.0868

 

>6000 (chauffage) 214,64 0.0570 0.0578 0.0585 0.0592 0.0599 0.0606

… qui dissimule une réalité complexe

Les spécificités du mois de juillet

Juillet est un mois spécial pour la détermination des tarifs réglementés du gaz. Les autres mois, l’évolution des tarifs ne dépend que des coûts d’approvisionnement en gaz de GDF Suez : les prix augmentent ou baissent selon le comportement des prix des produits pétroliers et du gaz sur les marchés spot sur la période de référence. Une formule tarifaire indexe en effet les tarifs du gaz sur ces différents indices de marché.
Le mois de juillet voit également une autre composante des tarifs réglementés évoluer : les coûts de GDF Suez hors approvisionnement (acheminement, gestion clientèle). Traditionnellement, ces coûts sont orientés à la hausse, en particulier en raison de l’évolution des coûts de personnel et des investissements nécessaires au maintien et à l’extension du réseau. L’évolution finale des tarifs du gaz en juillet dépend donc à la fois des coûts d’approvisionnement en gaz et des coûts hors approvisionnement de GDF Suez.

Baisse des coûts d’approvisionnement de GDF Suez

Du côté du sourcing de GDF Suez en gaz naturel, les nouvelles sont toujours aussi bonnes que les mois précédents pour le consommateur. L’évolution des indices sous-jacents est favorable au consommateur et aurait laissé présager d’une baisse des tarifs si les coûts hors approvisionnement n’étaient pas venus noircir le tableau.

Hausse des coûts hors approvisionnement de GDF Suez

S’ils n’avaient pas été partiellement compensés par la baisse des coûts d’approvisionnement, les coûts hors approvisionnement auraient été réévalués en juillet 2013 pour entraîner une hausse de 1,6% des tarifs réglementés, répartis selon les composantes suivantes :

  • Transport : +0,9 point (rémunération du gestionnaire de réseau GRTgaz, filiale de GDF Suez).
  • Distribution : +0,9 point (rémunération du gestionnaire de réseau GRDF, filiale de GDF Suez).
  • Commercialisation : +0,3 point (rémunération des équipes de gestion de relation clients de GDF Suez).
  • Stockage : -0,4 point (rémunération de Storengy, filiale de GDF Suez).

Renforcement de l’indexation sur les prix spot du gaz

Le gouvernement a modifié la formule tarifaire en juillet 2013 de façon à renforcer l’indexation des tarifs du gaz sur les prix du gaz sur le marché au comptant (contrats futurs mensuels et trimestriels sur le hub du TTF aux Pays-Bas) : les prix y sont indexés à hauteur de 45,6%, au lieu de 36% précédemment. Les prix évoluent sur les marchés organisés dans un sens plus favorable au consommateur que les prix des produits pétroliers sur lesquels les tarifs du gaz sont traditionnellement indexés.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus