Vous êtes ici

Tarif du gaz en janvier 2013

Le gaz naturel jusqu'à 15% moins cherFaites jouer la concurrence entre les fournisseurs de gaz pour réduire votre facture.
09 75 18 42 80  
rappel gratuit


Payer son gaz moins cher ?09 75 18 42 80  
Rappel gratuit


Une hausse significative des tarifs du gaz en janvier 2013

+2,4% ! La plus forte hausse des tarifs du gaz de l’année 2013 se sera produite en janvier, comme pour marquer la fin d’une ère perpétuellement inflationniste. L’année 2013 aura en effet globalement marqué une accalmie pour les consommateurs de gaz après les fortes hausses de la précédente décennie.

 
 

 

Grille des tarifs réglementés du gaz de GDF Suez en janvier 2013 :

  Abonnement

 

Prix du kWh

 

kWh/an Toutes zones Zone 1 Zone 2 Zone 3 Zone 4 Zone 5 Zone 6
0-1000 48,85

 

0,1027

 

1000-6000 64,29

 

0,0867

 

>6000 202,43 0,0586 0.0593 0.0600 0.0608 0.0615 0.0622

Aide à la lecture :

  • 0-1000 kWh /an : classe de consommation Base, gaz naturel exclusivement utilisé pour la cuisson (gazinière).
  • 1000-6000 kWh/an : classe de consommation B0, gaz naturel utilisé pour l’eau chaude, et éventuellement pour la cuisson.

Plus de 6000 kWh/an : classe de consommation B1 et B2I, gaz nature utilisé pour le chauffage, et éventuellement pour l’eau chaude et la cuisson.

Une hausse limitée grâce aux modifications opérées sur la formule tarifaire

Qu’est-ce que la formule tarifaire ?

Janvier 2013 est une date historique en matière d’évolution des prix du gaz, car elle marque l’entrée en vigueur d’une réforme qui a indéniablement permis de limiter la hausse des tarifs pour le consommateur final. Légalement, les tarifs réglementés doivent nécessairement couvrir les coûts du fournisseur historique GDF Suez, les coûts étant répartis en coûts d’approvisionnement (achats de gaz) et en coûts hors approvisionnement (réseaux de gazoducs, gestion de la relation client…). Pour que les tarifs réglementés couvrent les coûts d’approvisionnement de GDF Suez, une formule tarifaire a été construite pour indexer les tarifs réglementés sur les sous-jacents des contrats de long terme d’approvisionnement en gaz de GDF Suez. Concrètement, si les prix du pétrole et du gaz augmentent, GDF Suez paie achète son gaz plus cher aux producteurs de gaz, et les tarifs réglementés du gaz augmentent pour que GDF Suez puisse couvrir ce surcoût.

Les prix du gaz changent tous les mois à partir de janvier 2013

Première innovation : les coûts d’approvisionnement en gaz de GDF Suez sont réévalués mensuellement à partir de janvier 2013 pour faire augmenter ou diminuer tous les mois les tarifs du gaz. L’idée du gouvernement Ayrault derrière cette réforme est de faire perdre aux évolutions des tarifs du gaz une partie de leur caractère médiatique en leur donnant un caractère routinier. Les éventuelles hausses se feront plus modérées mais plus régulières et passeront donc plus inaperçues aux yeux des consommateurs. De quoi enterrer le sujet et éviter de faire entrer ce sujet embarrassant trop régulièrement dans le débat public !

Les règles d’indexation des tarifs du gaz changent en janvier 2013

Si le gouvernement Ayrault est socialiste, il veut en revanche profiter faire profiter les consommateurs des opportunités offertes sur les marchés organisés (libéralisés) du gaz naturel ! Constatant que l’évolution des prix y était à tendance baissière, le gouvernement a fait pression sur GDF Suez pour que le fournisseur historique accélère la renégociation de ses contrats de long terme pour y modifier les causes d’indexation. Ces renégociations ont permis de modifier les conditions d’indexation des tarifs du gaz à partir de janvier 2013 :

  • L’indexation sur les prix spot du gaz est renforcée à 35,6%, contre 26% au préalable (contrats futurs mensuels et trimestriels sur le hub gazier TTF). 
  • L’indexation sur les prix des produits pétroliers (fioul lourd, pétrole brut Brent, fioul domestique) est revue à la baisse dans les proportions correspondantes.

Ces évolutions ont eu un impact direct dès janvier 2013. Delphine Batho, ministre de l’Energie, a ainsi annoncé que les tarifs du gaz auraient augmenté de 4% en janvier 2014 si la nouvelle formule tarifaire n’avait pas été mise en place.

Une période de référence sur 8 mois au lieu de 6 pour l’indexation

Les prix du gaz sur les marchés spot sont assez volatiles. En renforçant l’indexation sur ces indices, le gouvernement fait prendre au consommateur le risque de variations plus marquées du tarif du gaz, potentiellement à la hausse. Pour limiter le risque et lisser les mouvements, il a été décidé d’allonger la période de référence sur laquelle est calculée l’évolution à 8 mois, au lieu de 6 dans la précédente formule tarifaire.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus