Vous êtes ici

Tarif du gaz vs tarif du fioul : lequel est le moins cher ?

Déménagement électricité / gaz09 75 18 42 80  .
Rappel gratuit.


Gaz et fioul : des énergies très utilisées pour se chauffer

Plus d’un foyer sur deux chauffés au gaz ou au fioul

Le fioul et le gaz naturel sont deux énergies très utilisées pour le chauffage. En 2010, d’après les statistiques du Ministère de l’Environnement, 15% des résidences principales utilisaient le chauffage au fioul tandis que 36% utilisaient le gaz de ville pour se chauffer.Ce sont donc plus d’un foyer sur deux qui utilisent l’une ou l’autre de ces énergies pour se chauffer.

Un décrochage du fioul par rapport au gaz

Toutefois, ces proportions sont en évolution. Si, entre 1999 et 2010, la proportion de résidences principales chauffées au gaz de ville a augmenté (de 35% à 36%), la proportion de résidences principales chauffées au fioul a, sur la même période, fortement diminué (de 21% à 15%). Ce décrochage du fioul par rapport au gaz de ville s’explique par divers facteurs : le prix plus intéressant du gaz de ville, l’augmentation importante des tarifs du fioul ces dernières années, l’augmentation du nombre de communes raccordées au gaz naturel et l’augmentation, pendant la même période, du chauffage à l’électricité, qui se révèle plus coûteux à l’usage mais est moins contraignant que le chauffage au fioul.

Schéma de la répartition des modes de chauffage en France

Le chauffage au fioul : une alternative intéressante dans les zones rurales

Toutefois, le chauffage au fioul devrait perdurer. En effet, il reste une alternative indispensable au gaz de ville lorsqu’un réseau de distribution de gaz naturel n’existe pas (toutes les communes françaises ne sont en effet pas raccordées au réseau de gaz naturel). Dans cette hypothèse, il est de surcroît généralement plus intéressant que le chauffage par une citerne de gaz propane. Les prix du gaz propane sont en effet plus élevés que les tarifs du fioul, sauf si le contrat propane est très bien négocié.

Gaz / Fioul : deux énergies complémentaires

S’il est possible de comparer les tarifs du gaz et les tarifs du fioul, le consommateur doit donc garder à l’esprit que le gaz et le fioul ne recouvrent pas tout à fait les mêmes utilisations. En brossant le portait du chauffage au gaz et du chauffage au fioul à grands traits, on pourrait dire que :

  • le chauffage au gaz de ville est avant tout en concurrence avec le chauffage électrique ; il est utilisé dans les pavillons dans les communes raccordées au gaz (donc, généralement, les centres urbains et leur banlieue) et se révèle être le choix le plus intéressant, sur la durée, pour ces situations ;
  • le chauffage au fioul est avant tout utilisé pour le chauffage de pavillons dans des zones rurales où aucun réseau de gaz naturel n’est disponible ; il est en concurrence avec le chauffage électrique et le chauffage au gaz de citerne (propane) et se révèle souvent être le choix le plus intéressant sur la durée pour ces situations.

Tarif du kWh de gaz naturel et prix du kWh du fioul

A utilisation identique, il est plus intéressant de se chauffer au gaz naturel qu’au fioul. En effet, le prix du kWh de gaz naturel utilisé pour du chauffage individuel est de 7,31 centimes d’euros (pouvoir calorifique inférieur) tandis que le prix du kWh de fioul utilisé dans un cadre domestique est de 9,45 centimes d’euros. Le kWh de gaz naturel est donc 23% moins cher que le kWh de fioul domestique.

Quelle source d’énergie préférer pour le chauffage : le fioul ou le gaz naturel ?

Des exemples chiffrés d’économies réalisées grâce au gaz

Un ménage consommant environ 20.000 kWh d’énergie pour se chauffer dépensera environ 1462 € par an de chauffage au gaz. Au contraire, le fioul lui coûtera 1890 €. Aussi, choisir le gaz naturel pour son chauffage permet d’économiser 428 € par an dans notre exemple.

La problématique du raccordement au réseau de gaz

Lorsqu’un logement est déjà raccordé au gaz, il suffit de contacter un fournisseur de gaz naturel et de souscrire un abonnement de gaz naturel (infos / souscriptions Selectra au 09 75 18 42 80). En revanche, dans l’hypothèse où le logement n’est pas raccordé au gaz naturel, des travaux de raccordement sont nécessaires. Ces travaux sont réalisés par le gestionnaire de réseau de distribution de gaz naturel (généralement GRDF) et sont facturés au demandeur.

Plusieurs points à retenir :

  • les frais de raccordement sont plus élevés en cas de raccordement demandé pour un usage de type cuisson et eau chaude sanitaire que pour un raccordement demandé pour un usage de type chauffage ; en effet, ce premier type de raccordement est moins rentable pour le GRD qu’un raccordement destiné à du chauffage ;
  • les frais de raccordement dépendent de l’ampleur des travaux à réaliser. On distingue en effet :
    • le branchement, qui est, à proprement parler, la connexion perpendiculaire de l’installation au réseau de distribution existant,
    • -et l’extension, qui correspond à l’allongement rendu éventuellement nécessaire du réseau public de distribution afin d’atteindre le nouveau branchement.

    Les frais de branchement sont standardisés. Par contre, le coût de l’extension peut être facturé au consommateur.

    • dans le cas d’un raccordement pour un usage de type cuisson et/ou eau chaude sanitaire, le coût de l’extension est entièrement à la charge du demandeur
    • dans le cas d’un raccordement pour un usage de type chauffage, les 35 premiers mètres d’extension sont à la charge de GRDF ; le restant est, le cas échéant, à la charge du demandeur (selon la rentabilité de l’extension envisagée)

    Au 1er juillet 2013, le catalogue de prestation de GRDF indiquait les prix suivants :

    Type de raccordement Prix HT forfaitaire du branchement Extension (si nécessaire)
    Raccordement pour un usage cuisson, eau chaude sanitaire 798,91 € A la charge du consommateur
    Raccordement pour un usage de chauffage 355,08 € 35 premiers mètres : GRDF
    ensuite : à la charge du consommateur, le cas échéant

     

    Source : GRDF

    Passer d’un système au fioul à un système au gaz naturel : quelles démarches et quels coûts ?

    Passer d’un système au fioul à un système au gaz naturel a diverses conséquences. Le consommateur doit en effet :

    1. Changer son installation intérieure : la chaudière doit être modifiée afin de fonctionner au gaz naturel ;
    2. Dans l’hypothèse où le logement n’était pas raccordé au gaz naturel,
      1. faire une demande de raccordement de sa maison au gaz naturel : cette demande doit être faite auprès de GRDF ; le délai est de 10 jours ouvrés pour un branchement (sans extension de réseau ni traversée de la voie publique) et de 2 mois pour un branchement avec une extension ;
      2. et obtenir un Consuel : il s’agit d’un certificat attestant de la conformité de l’installation de gaz naturel avec les normes de sécurité en vigueur ;
    3. Enfin, souscrire un contrat de fourniture de gaz naturel (infos service Selectra : 09 75 18 42 80)

    Trouver moins cher pour le gaz

    Les offres des fournisseurs alternatifs : le bon plan pour réaliser des économies

    Afin de réduire sa facture de gaz naturel, la première option pour le consommateur est celle de la réduction de sa consommation. Toutefois, il est tout à fait possible de réduire le montant de ses factures de gaz sans réduire sa consommation de gaz. En effet, il existe de nombreuses offres moins chères que les tarifs réglementés.

    • Direct Energie propose une offre Directe comportant une réduction de  % sur les prix HT du kWh par rapport aux tarifs réglementés en vigueur. Cette réduction est portée à  % dans le cas où le consommateur souscrit une offre incluant la fourniture de gaz et d’électricité. (Informations / souscriptions au 09 87 67 54 76).
    • Eni propose une offre Evolucio incluant une réduction de  % sur le prix HT du kWh par rapport aux tarifs réglementés en vigueur.

    Quelques exemples chiffrés

    Afin de concrétiser en euros les réductions affichées par les fournisseurs, nous vous proposons une comparaison réalisée pour un ménage composé de deux adultes et de deux enfants habitant une maison moyennement isolée de 200 m2 chauffée au gaz naturel située à Lyon (zone tarifaire 1). Pour ce profil, nous avons retenu une consommation annuelle de 35 000 kWh de gaz naturel. Les prix retenus pour effectuer cette comparaison sont ceux en vigueur au 1er janvier 2014. Il ressort de notre comparaison que l’offre Directe de Direct Energie en version duale (électricité + gaz) permet au ménage d’économiser 144 € par an sur ses factures de gaz par rapport aux tarifs réglementés classiques.

      Réduction Prix du kWh € TTC Prix de l’abonnement € TTC Prix annuel € TTC  Plus d’infos
    Offre Directe de Direct Energie gaz + électricité - % sur le prix HT du kWh de gaz par rapport au tarif B2i     2077,35
    (144€ de réduction)
    09 87 67 54 76
    Me faire rappeler
    Offre Directe de Direct Energie gaz seul - % sur le prix HT du kWh de gaz par rapport au tarif B2i       2129,8
    (94,19€ de réduction)
    Offre Evolucio de eni - % sur le prix HT du kWh de gaz par rapport au tarif B2i     2121,89
    (114€ de réduction)
    Me faire rappeler
    Tarif réglementé B2i de GDF Suez Tarif réglementé B2i     2223,99  

    Trouver moins cher pour le fioul

    Afin de réduire le montant de ses factures de fioul, une solution est de réaliser ses commandes en groupe. L’idée est simple : plusieurs consommateurs se regroupent pour réaliser leur commande de fioul. Ils disposent donc d’une marge de négociation plus importante et obtiennent un rabais auprès de leur fournisseur de fioul. POEMOP (plus on est, moins on paie) est un service qui permet ce type de campagne.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus