Gaz propane

Déménagement ?

Contactez Selectra pour mettre le compteur d'électricité et/ou de gaz à votre nom

Annonce

Tarif du gaz pour les entreprises : toutes les grilles de prix


Pour les petites entreprises (TPE-PME-professions libérales)

Les tarifs réglementés

Tarif Usage Abonnement (en € TTC) Prix kWh (HT €)
Zone 1 Zone 2 Zone 3 Zone 4 Zone 5 Zone 6
Base (0 - 1000 kWh) Cuisine 108.00 0.0765 0.0765 0.0765 0.0765 0.0765 0.0765
B0 (1000 - 6000 kWh) Eau chaude, chauffage petit local 108.00 0.0765 0.0765 0.0765 0.0765 0.0765 0.0765
B1 (6000 - 30 000 kWh) Chauffage, eau chaude et cuisine 249.36 0.0529 0.0536 0.0543 0.0550 0.0557 0.0565
B2I (6000 - 300 000 kWh) Chaufferies moyennes 249.36 0.0529 0.0536 0.0543 0.0550 0.0557 0.0565

Mis à jour en février 2020

Les meilleures opportunités sur les offres à prix indexé

Les professionnels, comme les particuliers, peuvent choisir librement leur fournisseur de gaz. Afin de choisir la meilleure offre, il est conseillé de comparer les grilles tarifaires proposées par les fournisseurs de gaz naturel.

Le fournisseur Antargaz propose pour les professionnels les offres Proxipack avec une réduction jusqu'à 10% sur les prix de l'abonnement et du kWh HT par rapport aux tarifs réglementés. Les prix sont fixes, au choix du client, pendant 1, 2 ou 3 ans. Pour les professionnels ayant une consommation de gaz naturel comprise entre 6 000 et 300 000 kWh, nous vous conseillons cette offre qui se décline par des contrats de 1, 2 ou 3 ans.

Grille tarifaire de l'offre Proxipack 1 an chez Antargaz :

Consommation annuelle Abonnement (hors CTA) Prix kWh (HT €)
Zone 1 Zone 2 Zone 3 Zone 4 Zone 5 Zone 6
6 - 30 MWh 222.60 0.0338 0.0344 0.0350 0.0355 0.0361 0.0367
30 - 3000 MWh 222.60 0.0338 0.0344 0.0350 0.0355 0.0361 0.0367

Mis à jour au 4 février 2020

Retrouver sa zone tarifaire GRDF

L'offre Proxipack présente un inconvénient : Antargaz ne fournit que le gaz et pas d'électricité. Si vous avez besoin de combiner les deux énergies, nous vous conseillons l'offre Directe Pro de Direct Energie pour l'électricité et le gaz. Vous pourrez bénéficier d'une double réduction : 5% sur le prix du kWh HT de gaz et 5% de réduction sur le prix du kWh HT d'électricité par rapport aux tarifs réglementés.

NB : l'offre Proxipack a remplacé l'offre "Optimum pro".

Pour les grandes consommations de gaz des professionnels (>300 MWh)

Les tarifs réglementés

Il existe de nombreux types de tarifs réglementés du gaz naturels pour les professionnels. Pour les consommations supérieures à 300 MWh, les tarifs les plus répandues (Base, BO, B1, B2I) sont inadaptés. Les professionnels doivent donc se tourner vers des offres dédiées aux gros consommateurs.

Tarifs Type de tarif Classe de consommation Caractéristique Plus d'information
B2S Tarifs réglementés de vente en distribution publique 150 MWh - 5 GWh Deux saisons Plus d'information
B2M 150 MWh - 5 GWh Consommations intermittentes Plus d'information
TEL 5 GWh - 8 GWh Consommations importantes Plus d'information
TEL Nuit 5 GWh - 8 GWh Consommations importantes, surtout la nuit Plus d'information
S2S Tarifs réglementés de vente à souscription 5 GWh - 8 GWh Reliés au réseau de distribution Plus d'information
STS 5 GWh - 8 GWh Reliés au réseau de distribution Plus d'information
  • le tarif B2S

Le tarif réglementé adapté aux chaufferies ou aux processus industriels consommant entre 150 MWh et 5 GWh s'appelle le tarif B2S. Le tarif binôme 2 saisons se caractérise par une saisonnalité du prix du kWh. Celui-ci varie avec les mois de l'année. Suivant la loi de l'offre et de la demande, consommer un kWh entre le 1er novembre et le 31 mars coûte plus cher aux clients qu'entre le 1er avril et le 31 octobre.

en savoir plus sur le tarif B2S

  • le tarif B2M

Le tarif B2M a été créé pour convenir à certaines activités très spécifiques qui requièrent d'importantes consommations de gaz ponctuellement. Grâce au tarif binôme 2 modulé, les entreprises peuvent avoir le gaz en complément d'une autre source d'énergie. Les consommations de gaz doivent être comprises entre 150 MWh et 5 GWh pour être éligible au tarif B2M.

en savoir plus sur le tarif B2M

  • le tarif TEL et TEL Nuit

Le tarif à enlèvement libre (TEL) est le tarif réglementé est conseillé pour les entreprises utilisant des chaufferies de grandes puissances consommant entre 5 et 8 GWh de gaz naturel par an. La grille du tarif TEL est construite sur le même modèle que le tarif B2S avec un prix de l'abonnement et deux prix du kWh en fonction de la saison. Il existe une variante, le tarif TEL Nuit, qui permet aux clients dont les consommations sont concentrées sur la nuit de bénéficier d'un prix du kWh plus avantageux.

en savoir plus sur le tarif TEL ou TEL Nuit

  • le tarif S2S

Le tarif S2S est prévu pour les gros consommateurs dépassant les 4 GWh de gaz naturel consommés par an et dont l'installation est reliée au réseau de distribution. Ce tarif concerne généralement les entreprises dont l'activité requière de grandes chaufferies ou des processus industriels complexes.

en savoir plus sur le tarif S2S

  • le tarif STS

Le tarif STS est destiné aux consommateurs dont la consommation annuelle de gaz dépasse les 4 GWh et dont l'installation n'est pas reliée au réseau de distribution mais directement au réseau de transport.

en savoir plus sur le tarif STS

Les meilleures opportunités sur les offres à prix indexé

GDF Suez Energies France n'est pas le seul fournisseur de gaz naturel qui proposent des offres pour ces niveaux de consommations. Afin de bien choisir son fournisseur et ainsi bénéficier des prix les plus avantageux, il est conseillé de faire établir des devis sur la base d'un audit de votre profil de consommation.

Antargaz est le fournisseur alternatif spécialisé pour les très grandes consommations de gaz naturel.

Consommations Offre d'Antargaz En savoir plus
Plus de 300 MWh Offre sur-mesure

09 87 67 55 11

Me faire rappeler gratuitement

Demander un devis en ligne

La comparaison des tarifs du gaz pour les entreprises entre la France et les autres pays européens

Le prix du gaz naturel, en France, pour les grands consommateurs est dans la moyenne des prix européens. Selon les données d'Eurostat, un industriel français paie 0,038 € pour un kWh de gaz naturel, c'est-à-dire le prix moyen pour l'ensemble pays de l'Union européenne. Les prix du gaz en Europe peuvent largement varier entre 0,025 €/kWh payés en Roumanie et 0,065 €/kWh au Danemark. L'amplitude s'explique principalement par des raisons de fiscalité et de distance séparant les pays producteurs et les pays consommateurs.

La question du différentiel de prix entre la zone Sud et la Zone Nord

Le prix du gaz n'est pas unique sur l'ensemble du territoire. En effet, les grilles sont toujours séparées en six zones tarifaires avec des prix spécifiques. En matière de transport de gaz, on distingue également des zones : la zone Nord et la zone Sud.

En temps normal, le différentiel de prix entre ces deux zones appelé spread est d'environ 0,1 €/MWh. Durant une période de 6 mois - entre avril et octobre 2012 - le spread s'est creusé et a atteint un niveau historique de 7 €/MWh.

Cet écart déstabilisant ne s'explique non pas par une hausse imprévue de la consommation de l'une des zones mais par la conjonction de deux phénomènes : la diminution des quantités livrées aux terminaux méthaniers de Fos et l'augmentation des exportations gazières vers la péninsule ibérique. Simultanément la baisse de l'offre de 16 TWh due à une forte demande en Asie et la hausse de la demande de 7 TWh ont, par effet ciseau, créé une tension sur le réseau de transport de la zone Sud. Rétablir l'équilibre était difficile car les liaisons entre les zones Nord et Sud étaient saturées. La crise a révélé le sous-investissement dans le réseau de transport reliant le Nord et le Sud. Les industriels de la zone Sud ont vu leur coût d'approvisionnement augmenter et se décorréler du prix payé dans la zone Nord. Les leçons ont été tirées de cet épisode, GRTgaz a prévu de renforcer le réseau de la zone Sud et de fusionner les deux zones d'ici 2018.

Le statut de gazo-intensif

Comme il existait déjà pour l'électricité, le 16 juillet 2013 un statut gazo-intensif a été mis en place pour permettre aux industriels gros consommateurs de gaz naturel de bénéficier de conditions d'accès au réseau plus favorables. M. Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a défendu ce statut au nom de la compétitivité des entreprises et de la souveraineté des entreprises. Outre l'essor du gaz de schiste outre-Atlantique qui permet aux industriels américains de payer leur gaz trois fois moins cher, la situation tendue dans le Sud de la France, où pourtant se concentrent des industries consommatrices, a obligé le gouvernement à agir. En effet, le surcoût de 25% payé par les industriels situés dans la zone Sud n'était pas tenable pour les entreprises.

La loi prévoit que le statut de gazo-intensif soit réservé uniquement aux entreprises qui utilisent le gaz comme matière première principale et dont le secteur d'activité est ouvert à la concurrence internationale. Pour être éligible, il faut atteindre le seuil de 4 kWh de gaz par euro de valeur ajoutée.

Selon l'Union des industries utilisatrices d'énergie (UNIDEN), une cinquantaine de sociétés sont concernées par ce nouveau statut. Les quarante et un adhérents de l'UNIDEN, tous issus de secteurs variés tels la chimie, l'électronique ou encore le transport, représentent plus de 70% de l'énergie industrielle consommée en France. Pour l'UNIDEN, le statut gazo-intensif était essentiel pour restaurer la compétitivité des entreprises françaises grandes consommatrices de gaz.

Dernière mise à jour le