Comment raccorder une nouvelle cuisinière au gaz ?

Le gaz est l’une des sources d’énergie les plus utilisées en France. Vous venez d’acquérir un nouvel appareil de cuisine, et vous souhaitez le raccorder au gaz, sachez que cette opération n’est pas sans risques. Elle nécessite des connaissances relativement pointues, car le gaz est une énergie très volatile. C’est donc avec un réel enthousiasme que nous avons choisi de vous montrer les différentes étapes à suivre pour raccorder vos appareils au gaz.


Les précautions à prendre avant le raccordement

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est crucial de procéder à quelques petites vérifications de routine pour s’assurer qu’aucun défaut ne subsiste. Ainsi, la première vérification consiste à s’assurer que les différents injecteurs de même que les éléments fournis pour l’installation de votre appareil sont au point. Bien que le tuyau de raccordement soit facultatif dans certains kits, assurez-vous du type fourni. À cet effet, vous trouverez sur le marché trois types de tuyaux pour raccorder vos appareils au gaz :

  • Le tuyau rigide dédié aux gazinières encastrées
  • Le tuyau flexible vissable adapté au robinet d’arrêt normalisé et au raccord de la cuisinière
  • Le tuyau souple prévu pour un robinet d’arrêt normalisé muni d’un embout en tétine.

Passé la phase du contrôle des accessoires, procédez à un examen de la configuration du robinet d’arrêt de votre nouvel appareil. Par ailleurs, il importe de rappeler que la vente et l’utilisation des appareils raccordés au gaz sont soumises à une réglementation stricte. Si votre appareil ne dispose pas d’un robinet d’arrêt, alors il ne répond pas aux normes. Vous devez alors contacter le fournisseur afin de vous en équiper. 

En outre, veillez à ce que le robinet fourni soit doté à la fois d’un embout soudé et des pas de vis. Dans le cas contraire, votre équipement ne serait pas conforme à la réglementation en vigueur. Cette précaution réduit considérablement le risque d’arrachage et vous permet de raccorder en toute sécurité votre gazinière. Nous vous recommandons, les robinets de sécurité à obturation automatique intégré (robinet ROAI). Ceux-ci répondent aux normes en vigueur.

Les différentes étapes à suivre pour le raccordement 

Le raccordement d’un appareil au gaz est une opération plus que délicate. Voici quelques étapes simples, mais précieuses à suivre à la lettre pour réussir le branchement de votre appareil. Si vous ne vous sentez pas capable de réaliser cela seul, vous pouvez faire appel à un artisan plombier qui se fera un plaisir de vous aider !

  • Pour une installation sécurisée, fermez l’arrivée de gaz de votre maison ;
  • Procédez au raccordement du tuyau au robinet d’arrêt ;
  • Maintenez le tuyau sur le robinet en insérant le collier de serrage et refermez le tout avec un tournevis ;
  • Fixer la tétine sur le raccord de votre cuisinière à gaz afin de permettre l’encastrement du tuyau ;
  • Vissez-y un nouveau collier de serrage afin de sécuriser le branchement ;
  • Utilisez une pince multiprise pour resserrer tous les raccords. Cela vous évite d’être confronté à toute fuite de gaz, car l’étanchéité est au point.

Pour les cuisinières équipées d’un robinet normalisé à pas, le tuyau flexible est alors fixé directement aussi bien sur le robinet d’arrêt et que sur le raccord de l’appareil. Par ailleurs, afin d’exécuter parfaitement toutes ces étapes que nous venons de vous décrire, vous aurez besoin d’un matériel adapté. Celui-ci se compose d’une pince multiprise, d’un tournevis, d’un kit NF (incluant flexible, connexion, adaptateur tétine, raccords) et d’un robinet RAI le cas échéant.

S'informer sur les prix du gaz pour les clients se raccordant pour cet usage de cuisson seulement

Quelques gestes simples de vérification pour plus de sécurité

Vous venez de raccorder votre appareil au gaz à partir des étapes que nous vous avons exposées plus haut, félicitations ! Cependant, vous ne perdez rien à procéder à nouveau à quelques vérifications afin de vous assurer qu’aucun détail n’a été au hasard. Nous vous avons concocté quelques gestes simples, mais précieux pour lever tout doute concernant la sécurité de votre installation.

Ainsi, pour vous assurer de la sécurité de vos serrages, essayez de dévisser à la main chaque élément. Dans la mesure où vous y arrivez avec une certaine facilité, alors le serrage n’est pas sécurisé. Vous aurez donc à resserrer chaque collier à l’aide d’une pince multiprise.

Le second geste consiste à s’assurer de l’étanchéité du tuyau. Pour ce faire, couvrez à l’aide d’eau savonneuse le tuyau en question. Si après une dizaine de secondes vous observez quelques bulles à un endroit quelconque le long du tuyau, alors votre équipement n’est pas totalement étanche. Vous courrez ainsi le risque d’être exposé à des fuites de gaz. 

En résumé, les étapes du raccordement d’un appareil au gaz sont simples à exécuter. Cependant, elles nécessitent de la concentration, car tout défaut dans l’installation pourrait avoir de graves conséquences. Pour cette raison, il est primordial de procéder à des vérifications de routines avant et après le branchement. Vous êtes à présent en mesure de raccorder votre nouvel appareil au gaz. Cependant, rien ne vaut l’assistance ou les services d’un professionnel du domaine.

Dernière mise à jour le