Vous êtes ici

Les tarifs du gaz en France : des prix légèrement plus chers que la moyenne européenne

Le gaz naturel jusqu'à 15% moins cherFaites jouer la concurrence entre les fournisseurs de gaz pour réduire votre facture.
09 75 18 42 80  
rappel gratuit


Prix du kWh de gaz pour les particuliers : la France en comparaison d’autres pays d’Europe

Les Français paient leur gaz naturel plus cher que leurs voisins européens. Eurostat, l’agence européenne en charge des statistiques, montrait en effet qu’au premier semestre de l’année 2012, un kWh de gaz naturel hors taxes coûtait, pour les consommateurs résidentiels, en moyenne 0,0529 € en France alors qu’il coûtait 0,0511€ en Italie, 0,0476€ en Allemagne ou encore 0,0497€ au Royaume-Uni.

Les prix du gaz naturel à destination des particuliers, en France, se situent donc au-dessus de la moyenne européenne (0,0529€ contre 0,0491€).

prix moyen du gaz dans différents pays européens

Prix du kWh de gaz pour les industriels : la France en comparaison d’autres pays d’Europe

Les prix du gaz naturel hors taxes facturés aux industriels (0,0378 €/kWh) sont en France, bien inférieurs aux prix du gaz naturel hors taxes facturés aux particuliers (0,0529 €/kWh). La France se situe d’ailleurs dans la moyenne européenne en termes des prix du gaz naturel facturés aux industriels. A titre de comparaison, les industriels allemands paient leur gaz naturel 0,0433 €/kWh, les industriels anglais 0,0297 €/kWh et les industriels italiens 0,0381 €/kWh, pour une moyenne européenne qui se situe à 0,0365 €/kWh.

prix moyen du gaz pour les consommateurs industriels dans différents pays européens

Les tarifs réglementés du gaz : la référence de marché en France

Des modalités complexes de fixation des tarifs

Les tarifs réglementés du gaz naturel, en France, sont fixés par les pouvoirs publics. Tous les 1er juillet, les ministres chargés de l’économie et de l’énergie fixent, après avis de la Commission de régulation de l’énergie, deux éléments :

  • Un barème tarifaire, pour chaque fournisseur historique de gaz naturel ;
  • Une formule tarifaire, pour chaque fournisseur historique de gaz naturel, qui permettra de faire évoluer le barème tarifaire du fournisseur jusqu’à la prochaine fixation de barème tarifaire. En effet, jusqu’à une fois par mois, le fournisseur historique peut décider de modifier ses barèmes à la hausse ou à la baisse, en application de sa formule tarifaire, sous réserve d’avoir notifié la CRE 20 jours au moins avant l’application de sa formule et sauf opposition du Premier ministre.

Une formule tarifaire faisant évoluer les prix chaque mois

La formule tarifaire permet à chaque fournisseur historique de faire évoluer ses grilles tarifaires, jusqu’à une fois par mois. Actuellement, la formule tarifaire de GDF Suez, fixée par l’arrêté du 27 juin 2013, comprend :

  1. la parité euro/dollar ;
  2. les prix des produits pétroliers
  3. et le prix du gaz naturel sur les marchés à court terme.

Ainsi, actuellement, la formule tarifaire de GDF Suez est : Δ"m" = ΔFOD€/t*0,00776 + ΔFOL€/t*0,00654 + ΔBRENT€/bl*0,06697 + ΔTTFQ€/MWh*0,10703 + ΔTTFM€/MWh*0,35146 + ΔUSDEUR*1,3848

Avec :

  • Δm : évolution des coûts d'approvisionnement en gaz naturel
  • ΔFOD€/t : évolution de la cotation du fioul domestique à 0,1 % en euros par tonne
  • ΔFOL€/t : évolution de la cotation du fioul lourd basse teneur en soufre en euros par tonne
  • ΔBRENT€/bl : évolution de la cotation du baril de pétrole en euros par baril
  • ΔTTFQ€/MWh : évolution de la cotation des prix futurs trimestriels de gaz naturel en euros par MWh
  • ΔTTFM€/MWh : évolution de la cotation des prix futurs mensuels de gaz naturel en euros par MWh
  • ΔEURUSD : évolution du taux de change dollar US contre euro

Des tarifs réglementés toujours choisis par la grande majorité des ménages

Si les professionnels consommant beaucoup de gaz naturel ont largement quitté les tarifs réglementés puisque 79% du gaz naturel fourni aux professionnels l’est dans le cadre d’une offre de marché, les tarifs réglementés sont encore fortement plébiscités par les ménages français. Au 30 septembre 2013, 81% des ménages utilisant le gaz naturel étaient toujours aux tarifs réglementés. L’émergence encore lente des offres de marché sur le segment des particuliers peut s’expliquer par plusieurs facteurs :

  • manque d’information des consommateurs, qui, pour beaucoup, ne savent pas qu’ils peuvent souscrire une offre chez un concurrent de GDF Suez,
  • peur des consommateurs qui ne savent pas que l’on peut revenir à tout moment, sans frais, aux tarifs réglementés, même après les avoir quittés.

Les offres à prix de marché

Prix fixes et prix indexés

Les offres à prix de marché sont de deux grands types :

  1. Les offres à prix indexés garantissent au consommateur une réduction immédiate : le prix du kWh HT de l’offre est en effet garantit x% moins cher que les tarifs réglementés. Direct Energie propose par exemple une offre « Directe Electricité + Gaz » avec  % de réduction sur le prix du kWh HT d’électricité et de gaz naturel ;
  2. Les offres à prix fixes garantissent au consommateur un prix de l’abonnement et du kWh fixe pendant une certaine durée. Le consommateur est donc sûr de ne pas voir (hors variation de consommation ou augmentation de taxes) sa facture augmenter. Eni propose ainsi par exemple une offre Horizon qui garantit des prix fixes pendant 3 années.

Vous pouvez obtenir plus d’informations sur ces offres à prix fixes et à prix indexés en contactant le service Selectra au 09 75 18 42 80.

Parts de marché sur le gaz naturel en France en nombre de sites (approximations)

Les principaux fournisseurs de gaz naturel en France, par ordre décroissant, en nombre de sites, sont :

  • GDF Suez (environ 10 millions de clients),
  • EDF (environ 713 000 clients pour le gaz),
  • Eni (environ 220 000 clients),
  • et Direct Energie (environ 220 000 clients pour le gaz également).

Il existe également des fournisseurs très présents sur le marché du gaz français, comme E.ON, Gaz Natural, ou encore TEGAZ. Toutefois, ces fournisseurs ne proposent pas d’offres à destination des particuliers.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus